Planter des arbres: le meilleur moment, c'est maintenant!

Mis à jour le

Un dicton dit que le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a trente ans. Le deuxième meilleur moment, c’est maintenant. En effet, la croissance nécessaire pour qu’un arbre puisse produire de l’ombre ou des fruits (dans le cas d’un arbre fruitier) demande plusieurs années.

Mais si elle demande de la patience, la plantation d’arbres vaut largement la peine, car elle produit de nombreux avantages pour la société. Ainsi des chercheurs américains ont calculé le bénéfice économique que les arbres rapportent aux villes de Californie et à leurs habitants, compte tenu de leur impact positif sur l’environnement, la santé et la valeur de la propriété.

Selon leur étude, chaque franc investi dans la plantation et l’entretien d’un arbre au bord d’une rue en rapporte en moyenne 5,82.

Les arbres, soulignent les chercheurs, éliminent les polluants atmosphériques, stockent du CO2, retiennent l’eau de pluie, permettent de réduire la consommation énergétique des systèmes de chauffage et de climatisation et font augmenter la valeur des propriétés.

Actuellement, la surface du territoire couverte par des arbres s’élève à un peu moins de 7%. L’objectif est d’atteindre les 10% en 2026. L’effort est conséquent, puisqu’il représente plus de 200 arbres à planter chaque année. 

Que ce soit des fruitiers ou des espèces indigènes qui résistent à la chaleur et au manque d’eau, les efforts doivent venir de toutes parts pour proposer des zones de fraîcheur à l’avenir. 

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez toute l'actualité du projet Horizon 2026 directement par mail.

En vous inscrivant vous acceptez notre politique de confidentialité
Merci pour votre inscription
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Blog

D'autres actualités

Les flaconnages acceptés au Centre de tri

Depuis fin mars 2023, les plastiques creux ont leur espace dédié au Centre de tri pour être valorisés.

Plantations autour de l'Administration communale

Des arbres ont été plantés et la haie de laurelle est remplacées par des espèces favorables à la biodiversité.

L'administration réfléchit à sa mobilité

Les collaborateurs de l’administration et des représentants de la Municipalité ont été réunis en mars dernier pour un atelier sur la mobilité.